Vous êtes ici : Accueil  >  Produits Nature et Bio  > Noix en coques

Noix en coques

Noix en coques en conversion bio dans des filets de 2kg ou 5kg composés de différentes variétés.

12.00 




Disponibilité:

épuisé




LES VERGERS :

Le premier verger a été planté en 1950. Composé des différentes variétés, Franquette, Grandjean et une variété moins connue la « Candélou ». Les arbres produisent moins que les jeunes vergers, mais ils sont magnifiques. D’autres plantations ont suivi. Puis une plantation importante de 2 ha de Franquette a été effectuée en 1990. Les années suivantes, les plantations se sont succédées toujours en Franquette jusqu’au moment où la totalité des terres adaptées aux noyers ont été plantées.

LA PRODUCTION :

Elle a fortement évolué: de 2 tonnes en 1990, à environ 15 tonnes de noix sèches aujourd’hui. Les vergers étant jeunes, la production devrait encore évoluer pour atteindre 18 tonnes.

METHODE CULTURALE :

Fertilisation à base de fumier de volailles agrée pour le bio, vergers enherbés, aucun traitement phytosanitaire.

LA RECOLTE :

Manuelle en 1990, elle est mécanisée aujourd'hui pour plusieurs raisons:

  • Il est très difficile voire impossible de trouver du personnel pour ramasser les noix à la main, c’est effectivement un travail très pénible.
  • La mécanisation permet de récolter de plus gros volumes. Pour information, une personne ramasse à la main environ 150 kg de noix par jour. Il faudrait 7 personnes durant 3 semaines pour arriver à récolter 15 tonnes
  • La mécanisation est un réel gage de qualité. La noix se détériore vite quand elle tombe au sol. Il faut donc avoir un chantier de récolte rapide.

CONDITIONNEMENT :

Filet de 2kg ou 5kg.

VARIETES:

  • Franquette
  • Régionale, mélange de Franquette, Greanjean et Candélou

La Ferme de Lasfargues

Depuis plus de 10 générations, la Ferme de Lasfargues essaie de tirer le meilleur profit d’une terre difficile en valorisant au mieux les surfaces et le terroir. Exploitation agricole qui compte aujourd’hui 2 ha de vignes, 8 ha de vergers de noyers, 0,5 ha de truffiers, 1,5 ha de terres et pairies, 25 ha de bois.